Alliance

G.A.M.-Tracia a été fondée le 4 Avril, 2017

QUI SOMMES NOUS?

La Grand Alliance Maconnique Tracia reste attachée à l’aspect initiatique de la Maçonnerie, à la pratique rigoureuse des rituels, l’étude des symboles, le perfectionnement spirituel de ses membres, la fraternité avec tous les maçons, quelle que soit leur appartenance. Ses travaux se déroulent sous l’égide du Grand Architecte de l’Univers.

Elle n’opte pas pour une intervention directe dans la vie politique et la « société civile », mais enjoint ses frères « d’aller porter parmi les autres hommes les vertus dont ils ont promis de donner l’exemple ». Elle participe en revanche aux œuvres humanitaires maçonniques, car la « Bienfaisance » est un devoir essentiel du maçon au RER. Exclusivement masculine par tradition historique, elle compte néanmoins, parmi les Obédiences qu’elle reconnaît, des structures mixtes ou féminines.

Tout homme « libre et de bonnes mœurs » croyant en la transcendance de l’être humain peut y rentrer quelles que soient ses opinions politiques et religieuses. Athées et matérialistes pourraient s’y sentir mal à l’aise, mais le rituel maçonnique peut aider à faire progresser sur le chemin de la Lumière et de la Vérité tous ceux qui ne se mettent pas un bandeau sur les yeux ! Les discussions politiques et religieuses stricto sensu y sont interdites, comme le veulent les Constitutions d’Anderson afin d’éviter toutes discordes « viscérales ». Par contre, et la Grand Alliance Maconnique Tracia est très stricte sur ce point, toutes les personnes appartenant à un mouvement extrémiste ou à une secte sont refusées ou exclues. Les profanes doivent s’engager, par écrit, sur ces deux points. Les principes maçonniques de tolérance et d’adogmatisme sont totalement opposés aux vues développées par ces mouvements politiques ou sectaires.

Maintenir une Maçonnerie Traditionnelle Spiritualiste et Humaniste peut s’avérer être un défi dans notre monde matérialiste dominé par les puissances financières et médiatiques. Nous ne voulons pas « hurler avec les loups » et perdre notre authenticité pour être « à la mode ». Nous avons l’Utopie de continuer à porter au troisième millénaire une Tradition Initiatique vivante pour aider l’Homme dans sa réalisation intérieure qui est son véritable but, seul moyen d’aider l’ensemble de l’humanité à progresser vers la Paix, la Justice, la Fraternité.

ORIGINE DE LA FRANC-MACONNERIE

A l'origine de ce qui allait devenir un ordre traitant de Philosophie, d'Hermétisme, d'Initiation et enfin d'Humanisme, la Franc-Maçonnerie était opérative puisque émanant des bâtisseurs de cathédrales, les tailleurs de pierre plus connus aujourd'hui sous le nom de Compagnons du Tour de France de Maître Soubise ou Maître Jacques.

Il est certain que ces ordres, en plus du fait de transmettre à travers les générations tous les secrets de l'architecture et cela depuis au moins un millénaire, furent également en contact avec des ordres Initiatiques plus fermés tels l'Ordre du Temple,les Sociétés Sociniennes ou encore des milieux très occultes tels que les communautés Coptes du Moyen Orient et celles de l'Egypte en particulier. Ce qui, au début du XVIIIème siècle ne manqua pas d'interpeller " l'Intelligentsia " de l'époque au point que certains nobles et grands bourgeois manifestèrent le désir d'en connaître plus. Ils parvinrent à recevoir des transmissions jusque-là réservées aux "Maçons Francs" dans des Loges itinérantes et instaurèrent les bases de la Franc-Maçonnerie spéculative telle que nous la connaissons de nos jours. Il serait difficile et hasardeux de se lancer dans une théorie concernant ces transmissions historiques d'autant que rien ne nous est parvenu en tout cas de façon profane, mais il est indubitable que l'origine en est celle-là, augmentée de tous les acquis que les Francs-Maçons modernes sont allés glaner de par le monde, dans les bibliothèques, et surtout au sein d'autres Ordres Initiatiques.

Au début du XVIIIème siècle à Londres, dans une auberge du nom de "l'oie et le grill", quelques hommes ont donc constitué la première Loge Maçonnique en se réclamant d'une Tradition Initiatique. Depuis cette époque et au nom de leur antériorité, les Anglais se réclament d'une "régularité" qu'ils seraient les seuls à posséder, alors que deux autres structures virent le jour à la même époque, en France et en Italie, l'une se nommant aujourd'hui Grand Orient de France et l'autre Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm. Ces deux entités sont à l'origine de toute la Franc-Maçonnerie nationale et l'histoire est là pour l'attester.

DES MOTS POUR SE COMPRENDRE

L’Ordre Maçonnique est porteur de promesses. La Loge Maçonnique est une espérance. Dans sa plénitude elle prépare l’homme, par la voie de l’Initiation à assumer son devenir.

Les Franc-Maçons sont des constructeurs. D’où la nécessité de l’apprentissage, d’où la nécessité de l’épreuve.

La Franc-Maçonnerie témoigne que l’on peut vivre sa vie dans une activité saine et fructueuse et ceci par un altruisme qui libère de ses entraves.

La Loge convie chacun à aller vers lui-même. L’homme libre est le produit du travail qu’il accomplit. Le Franc- Maçon doit donc vaincre ses passions et mourir à lui-même pour renaître à son état d’initié.

La demande d’entrée dans l’Ordre Maçonnique est le signe d’une recherche et d’un engagement de présence et de participation. Ce désir d’aller au-delà de soi-même entraîne pour le profane une autre vision de ses devoirs en premier lieu avec le concept Divin, puis avec l’Humanité et enfin, envers lui-même.

On n’entre pas en Franc-Maçonnerie comme on entre en religion, on l’aura compris !
L’engagement Maçonnique ne constitue pas autre chose que la recherche d’une harmonie personnelle, concrétisée d’abord par celle de la Loge, à laquelle on est affilié.

Cette conscience s’acquiert progressivement, déjà par la pratique des rituels, mais également par un ensemble de travaux. Les études symboliques en particulier, permettent de définir la place de l’Homme parmi les autres règnes que sont le minéral, le végétal, l’animal pour aboutir à en rechercher la justification au regard de l’Univers ce qui va « vers l’Uni ».

Par ailleurs, s’il est établi que la Franc-Maçonnerie a beaucoup apporté à l’Humanité, il convient de rappeler ici que, victime de l’intolérance, elle a payé le lourd tribut de sa contribution.

La Loge est symboliquement un lieu clos et sacré. C’est en cet endroit, dans cet Atelier, que s’instaureront entre les Frères et les Sœurs des liens et des relations privilégiées de Liberté, d’Égalité, de Fraternité, d’Unité, de Stabilité et de Continuité.

La discipline maçonnique se fonde sur une Tradition, elle met en jeu une expérience de l’humain et du sacré, elle constitue une Ecole d’Eveil.

Les degrés d’instruction conférés par l’Ordre de Memphis-Misraïm sont divisés en trois séries qui constituent :

  • Du premier au troisième degré, la Maçonnerie SYMBOLIQUE
  • Du quatrième au trente troisième degré, la Maçonnerie PHILOSOPHIQUE
  • Du trente quatrième au quatre-vingt-quinzième degré, la Maçonnerie HERMÉTIQUE ou ÉSOTÉRIQUE.

La Maçonnerie SYMBOLIQUE donne une explication du symbolisme et dispose des prémices de la recherche philosophique.

La Maçonnerie PHILOSOPHIQUE enseigne la philosophie de l’histoire, ainsi que les mythes antiques. Son objet est de mettre sur la voie de la recherche des causes et des effets originels.

La Maçonnerie HERMÉTIQUE ou ÉSOTÉRIQUE s’occupe de la haute philosophie, étudie les mythes religieux des différents âges de l’Humanité et admet le travail philosophique et ésotérique le plus avancé.

OBEDIENCE : une obédience est une association librement consentie de Loges maçonniques qui désirent bénéficier d’une organisation et d’une administration communes. Une Obédience est donc une administration d’ordre profane qui n’a rien à voir avec la Tradition Initiatique.

RITE : Le Rite est un acte cérémoniel, un ensemble de symboles vécus, réglés et mis en scène dans une forme définie, et ayant pour but de placer les participants dans une atmosphère symbolique, religieuse ou initiatique en frappant l’imagination de celui qui vit l’action ; il requiert de l’individu une participation totale, une profonde adhésion.

La Franc-Maçonnerie utilise ainsi de nombreux Rites, souvent dérivés les uns des autres, mais ayant cependant des particularités, un accent qui en font un bien propre pour une Obédience déterminée. (JP Bayard , symbolique maçonnique traditionnelle, Paris – EDIMAF- 1987 page 75).

ORDRE : l’Ordre Maçonnique est le dépositaire du courant ésotérique qui véhicule des Vérités profondes susceptibles d’apporter les réponses adéquates aux questions que ne cessent de se poser ceux qui méditent sur le sens de la Vie, de l’Univers, la place de l’Homme dans cet Univers ainsi que le but de son existence.

L’Ordre est le véhicule et le dépositaire de la Tradition Primordiale.
DÉISTE : Selon la définition même de ce terme, l’Ordre de Memphis-Misraïm ne se réfère à aucune Divinité révélée.

S’il travaille à « la Gloire du Sublime Architecte de Tous les Mondes », il a également foi aux progrès humains et postule l’existence probable d’une intelligence à l’œuvre dans tout l’Univers.

Chaque Maçon est libre de ses croyances et de ses opinions, à condition, toutefois, de ne pas les imposer à autrui et de n’appartenir à aucune tendance intégriste ou intolérante. La Maçonnerie ne peut et ne doit en aucun cas être assimilée à une secte.